Méthode de combustion "Topdown"

Méthode "Topdown"

Ce qui caractérise cette nouvelle méthode de combustion, c'est la technique d'allumage. Le petit bois d'allumage sera posé au-dessus des bûches, la flamme tombe contre le flux d'air, le feu va alors brûler de haut en bas comme une bougie. L’allumage top down présente l’avantage d’optimiser l’énergie libérée par votre combustible, de moins polluer (le feu produit très peu de fumée) et, cerise sur le gâteau, d’allumer un feu de cheminée très simplement, sans difficultés et quasiment sans avoir à le surveiller.

Principe de fonctionnement.

Cette méthode consiste donc à allumer le bois par-dessus. On va disposer des grosses bûches dans le fond du foyer, puis des bûches un peu moins grosses au dessus, pour finir finalement, sur le dessus, on dépose une feuille de journal froissée avec un cube d’allumage et du petit bois d’allumage. Après avoir allumé le papier, le cube ainsi que le petit bois vont progressivement prendre feu et réchauffer le foyer et les bûches qui se situent en dessous. Ces dernières vont alors laisser s’échapper des gaz qui, mélangés à de l’air vont remonter vers la flamme et l’alimenter. Peu de matière se consume à la fois, la combustion est meilleure car on ne doit pas chauffer toute la masse de bois en même temps. De ce fait, il n’y a quasiment pas de fumée et la vitre ne noircit pas. Dès que les bûches seront complètement enflammées (environ 45 minutes), le foyer est à sa température idéale pour un rechargement en bois. 

Pour qu’une flamme réduite puisse atteindre une température élevée rapidement, la chaleur ne doit pas se diffuser à la matière environnante. Une chambre de combustion idéale doit laisser fuir très peu de chaleur et, plutôt la restituer. Le choix du matériau est alors facile à faire : du béton réfractaire (isolant).  Notez bien que ces informations ne sont valables que lorsque le bois a un taux d’humidité, à cœur, inférieur à 18%.