La fabrication de la chaux remonte à l’âge de bronze (3000 ans avant J.C.) Elle est obtenue par la calcination de la pierre de calcaire. Une fois hydratée, la chaux vive devient de la chaux éteinte, ou aérienne. C'est elle qu'on utilise en maçonnerie, dans l'agriculture et dans l'industrie. Elle peut se présenter en poudre ou en pâte. Elle se solidifie au contact de l'air, en absorbant le dioxyde de carbone qui y est présent.

Si le calcaire utilisé à la base est impur, ce qui est souvent le cas avec la présence d'argile (silice), on obtient une chaux hydraulique après hydratation. Celle-ci se solidifie au contact de l'eau, d'où son nom. Moins perméable que la chaux aérienne, elle sèche aussi moins vite à l'air libre.

Les réalisations de l'époque romaine et plus tard, des bâtisseurs de cathédrales, sont les témoins silencieux que les mortiers de chaux résistent à l'épreuve du temps. Grâce à l’aspiration,  dans la restauration, au retour à l'authenticité, les mortiers de chaux sont remis à l’honneur. Dans la construction écologique, ils sont de plus en plus utilisés pour leurs qualités de construction physiques et leur faible impact sur l’environnement. Nous offrons également notre propre mortier de chaux prêt à l'emploi, il est toujours disponible dans notre magasin.

Chaux et enduits de chaux